Les tendances du web santé

E-santé, Nouvelles Tendances, web santé (2ème partie)

Les Tendances du Web medical :

    • Présence accrue des professionnels de santé en ligne 
      Sites Internet, Blogs, Réseaux Sociaux, Applications Mobiles…  les professionnels de santé occupent de plus en plus le terrain digital, et c’est logique, ils sont les mieux placés pour prendre la parole et s’exprimer sur les questions de santé. Cette présence ne cesse de s’accroitre et va encore s’accélérer, on constate notamment ces derniers temps la recrudescence de sites internet de Pharmacies, de Spécialistes (Chirurgiens Esthétiques, Dentistes, Ophtalmologues…), Centres de Radiologie …
    •  Télémédecine
      Le secteur qui enregistrera la plus forte croissance selon Xerfi-Precepta, il s’agit de toutes les pratiques médicales exercées à distance via les télécommunications et la technologie : Téléconsultation, Télé Expertise, Télésurveillance Médicale, Téléassistance Médicale, Régulation Médicale. 63% des Français se déclarent intéressés par une prise de rdv et une communication en ligne avec leur médecin, 36% sont prêts à la téléconsultation*. De nombreux moyens financiers ont été mis en place pour soutenir les projets de Télémédecine, notamment au bénéfice des ARS. Tout récemment ce sont 14 projets répartis sur toute la France qui viennent d’être sélectionnés et seront financés à hauteur de 23M d’euros par l’état.
    • Marketing Digital
      Les grands groupes de la Santé ont également bien suivi tous ces phénomènes, ainsi ils adaptent leur façon de communiquer. Concentrée sur le praticien au travers de la visite médicale, la communication se réoriente désormais vers Internet,  le grand public, les patients, vers ces nouvelles générations de médecins ou vers d’autres prescripteurs comme les pharmaciens.
  • Applications Mobiles, le « Quantified Self »
    Cela regroupe toutes les applications mobiles munies de capteurs destinées à suivre ses performances, mesurer son taux de glycémie, sa tension artérielle, son sommeil et à en analyser les données.  Principalement orientées vers l’accompagnement du sportif et le bien-être, ces applications connaissent un grand succès en France et intéressent de plus en plus le secteur médical, la possibilité de pouvoir partager ces données avec les professionnels de santé peut ainsi constituer une nouvelle forme de relation entre médecin et patient. La Cnil a souhaité très vite statuer et proposer des recommandations face à la recrudescence de ces applications et de l’utilisation des données qui peut en être fait**.
  • Pour terminer, le témoignage de ce médecin américain*** qui a pris le parti d’investir Internet et les réseaux sociaux, sa conclusion est la suivante :

« The biggest risk of social media in health care, is not using it at all. »
« Le plus grand risque en matière de services de santé sur les réseaux sociaux, c’est de ne pas les utiliser »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

After you have typed in some text, hit ENTER to start searching...